Bol d'Or Classic 2008

Accueil

Bol d'Or Classic 2008

 

Bonjour,

cette année, la moto a subi des modifications.

 

Partie cycle

 

 

Moteur

 

 

COMPTE RENDU DE LA COURSE

 

Après la séance d'essai libre du vendredi, passage au contrôle technique.
Cela commence bien, la moto est refusée car il n'y a jamais eu d'amortisseur à bonbonne séparées sur les 900 Bol d'Or me dit on...

On ne se lance jamais dans une bataille perdue d'avance...
Sandro fait rapatrier une paire de Koni de Paris, et le lendemain matin la moto à son sticker de conformité.

Mais la conséquence c'est que la moto ne tient plus la route.
Donc on passe le samedi à faire des réglages alors que la moto tenait très bien la route avec les Marzzochi.

Dominique Bonvicini fera 2.03 et Patrick Rigaud 2.07
Ce qui est très correct au vu de la situation et que Patrick ne connaissait pas la moto.

Je suis assez confiant, mais bon...

Au départ de la première manche, Dominique est dans les 10 par là, il remontera à la 3ème place, mais sans inquiéter les deux premiers qui laissent un boulevard devant lui.
Cela va être le tour de Patrick, le ravitaillement est express !
Au bout de quelques temps, il arrive à la poussette, plus de d'électricité.
Le pignon d'entraînement d'alternateur est cassé.
On enlève une pièce, et il peut repartir.
On a perdu forcément du temps.
Il pleut, il y a des gamelles.
A 200 mètres du drapeau à damier, Patrick perd l'avant de façon incompréhensible, il n'est pas sur l'angle.
Il ramène la moto en poussant.
Bilan, extension des ligaments sur l'épaule. Hôpital.
Il va bien, si ce n'est qu'il a l'épaule immobilisée pour 15 jours.

La moto, cela se répare, au pire cela se met à la benne.
Un carter à changer, le réservoir aussi .

Je demande à Philippe Mosbeux de rouler car il se retrouvait malencontreusement sans moto.

Le dimanche, Philippe fait le Warm up en 2.26 sous la pluie, ne connaissant pas la moto, et à deux doigts du départ.

Dominique reprend le départ, je ne sais même plus combien il était quand il a donné le relais à Philippe.

Et voilà ce qu'à dit Philippe qui n'est pas un manchot:


Derrière le safety-car, j'étais derrière la 45 de roca (vu à spa) je m'étais dit que cela allait être un élément de comparaison pour retrouver un ryhtme. au lâcher du safety-car j'étais incapable de suivre en sortie de courbe à l'accel. patinage, travers,..je perdais l'avant dans des coins où je ne mettais pas d'angle. je déhanchais , redressais la moto, dosais les gaz...et je voyais les autres qui passaient .je ne comprenais pas: pneus morts?, suspension trop dure?, pilote nase? je me suis vraiment posé des questions. au freinage cela allait, en courbe à peu près. mais à l'accel: à l'arrêt!
vu les gamelles sur le circuit. je me suis dit on ramène gentiment la moto sans la mettre par terre.


En bref, nous sommes passé pas loin de faire un bon résultat, comme d'autres d'ailleurs,
En clair, je n'en veux à personne si on en est là à cause des amortisseurs, il n'y a peut être pas que cela d'ailleurs.
La moto tenait très bien la route avec les Marzzochi.

 

 

TOP